mesurer visites incrémentales

Comment mesurer vos visites incrémentales en magasin ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

C’est décidé : dans les semaines à venir, vous allez consolider le tableau de bord qui vous permet de mesurer la performance de votre dispositif marketing, pour optimiser l’efficacité de vos campagnes. 

Et c’est dans ce contexte que vous souhaitez vous renseigner sur les moyens à votre disposition pour mesurer vos visites incrémentales en magasin. Bonne idée : il s’agit de l’un des indicateurs de performance les plus importants si vous menez des campagnes de drive-to-store.

Vous êtes au bon endroit pour cela : découvrez dans cet article les techniques et conseils de nos experts pour mesurer vos visites incrémentales en magasin.

Qu’est-ce qu’une visite incrémentale ?

Dans une logique de drive-to-store, une visite incrémentale (aussi appelée uplift) correspond à une visite de votre point de vente physique réalisée après que votre prospect ou client ait été exposé à l’une de vos actions marketing

Ces visites incrémentales peuvent autant être générées via du marketing traditionnel (via un spot à la télévision ou à la radio, ou via la distribution de prospectus, par exemple) que via des campagnes de marketing digital (publicité en ligne, Social Media, emailing, DOOH, référencement naturel sur les moteurs de recherche…). 

Les techniques pour mesurer vos visites incrémentales 

Pour calculer le nombre de visites incrémentales généré grâce à vos campagnes, et ainsi mesurer l’efficacité de votre stratégie marketing, vous avez plusieurs méthodes à votre disposition. 

Vous pouvez utiliser… 

  • Le code promotionnel ou le “cadeau trafic”. Il s’agit des méthodes traditionnelles qui permettent de tracer le parcours de vos prospects et clients, et savoir s’ils se sont rendus en magasin. Lors du passage en caisse, ce code promotionnel est utilisé, ou le cadeau distribué, ce qui permet d’enregistrer la visite incrémentale. 
  • La digitalisation des données de sortie de caisse. Il est possible de rapprocher les données online et offline de vos clients (via votre CRM), grâce à un identifiant unique comme celui relié à la carte de fidélité du client, ou son adresse email si vous avez mis en place un système de ticket de caisse électronique. 
  • La géolocalisation. Grâce à l’avènement de l’usage des smartphones par vos cibles, et du mobile marketing, il est tout à fait possible de tracker le parcours de vos utilisateurs jusqu’à votre magasin. Ainsi, en traçant son passage dans votre zone de chalandise précise, vous pouvez constater qu’il a pu se rendre dans votre point de vente.

Attention cependant : quelle que soit la méthode que vous utilisez pour mesurer les visites incrémentales dans votre magasin, veillez à mener des A/B tests pour éviter les biais statistiques.

Cela consiste à créer deux groupes de visiteurs, de même typologie et de même taille : 

  • D’une part, un groupe de personnes exposées à vos campagnes drive-to-store menant vers un magasin A
  • De l’autre, un groupe de personnes non-exposées (dit “groupe témoin”) se rendant vers un magasin B

Ainsi, vous pouvez comparer le nombre de visiteurs incrémentaux réel, et donc, effectuer une mesure de la performance vraiment précise. 

Vous avez des points de vente et souhaitez vous aussi mesurer vos visites incrémentales en magasin ?

Discutez avec l’un de nos spécialistes !

4 conseils en plus pour une bonne mesure de votre uplift

Si vous utilisez la géolocalisation pour mesurer les visites incrémentales dans vos magasins, il est crucial de suivre les quelques conseils suivants, qui vous permettront de mesurer la performance réelle de vos campagnes : 

  • Définissez précisément le périmètre de votre magasin, pour vous assurer d’enregistrer uniquement des visites, et non des passages dans les alentours, comme étant des visites incrémentales. 
  • Prenez en compte les horaires d’ouverture de votre magasin dans votre système de mesure : il n’est pas question de comptabiliser une visite si le client s’est rendu dans ce périmètre alors que votre point de vente était fermé.
  • Définissez un temps minimum par visite : cela vous permet de différencier les cibles qui passent devant votre vitrine de ceux qui pénètrent réellement dans votre magasin. 

Dernier conseil : n’hésitez pas à mesurer d’autres indicateurs-clés de performance liés à votre stratégie drive-to-store

Mesurez par exemple… 

  • Le taux de conversion moyen de vos campagnes
  • Le coût d’acquisition moyen de vos visites incrémentales
  • Le chiffre d’affaires généré par votre stratégie
  • Le panier moyen de vos ventes incrémentales en magasin
  • La fréquence des visites (dans une logique de fidélisation)
  • Les canaux d’attribution les plus performants
  • Le retour sur investissement de votre dispositif

Tous ces éléments vous permettent de piloter vos campagnes en vous reposant sur des métriques fiables, et de les optimiser en continu, pour viser toujours plus de performance !

Besoin de mesurer vos visites incrémentales en magasin, et suivre tous les KPI qui vous permettent d’accroître la performance de vos dispositifs de marketing digital ? Découvrez oKube, la solution de mesure omnicanale qui vous donne une vision 360° de l’attribution de chacun de vos leviers marketing, et ce, en temps réel !

L'actualité oKube

Intéressé(e) par les capacités d'oKube ?

Paris

41-43 rue Paul Bert – 92100
Boulogne-Billancourt
Phone : +33 (0)1 46 55 55 24
contact@smart-traffik.io

Lyon

6 cours André Philip – 69100
Villeurbanne
Phone : +33 (0)1 45 32 32 71
contact@smart-traffik.io

Chicago

222 W Merchandise Mart Plaza
Floor 12, Suite 1212
CHICAGO, IL 60654
Phone : +1 312 620 1958
contactus@smart-traffik.io